Informations sur le contrôle technique - Vosges

COMPRENDRE LE CONTRÔLE TECHNIQUE ACTUEL

Vous devez passer au contrôle technique avec votre véhicule ou bien vous cherchez quelques conseils pour décrypter le document que vient de vous êtes remis par le contrôleur.

Voici quelques conseils qui vous aideront à analyser un procès verbal ainsi que quelques astuces afin d’éviter de faire passer votre véhicule en contre-visite.

contrôle technique

Le contrôle technique est obligatoire depuis 1992 pour l’ensemble des voitures particulières ainsi que pour les utilitaires légers et les campings-cars pesant moins de 3,5 tonnes.

Celui-ci est très complet et est réalisé par des professionnels de l’automobile dans le but de préserver l’environnement et pour la sécurité routière.

Il va s’agir ici de la vérification du simple visuel de la plaque d’immatriculation aux tests complexes de performance du système de freinage du véhicule. Il compte 124 points de contrôles qui se regroupent en 10 fonctions principales.

Pour un véhicule neuf : le contrôle doit être réalisé la première fois dans les six mois précédant le quatrième anniversaire du véhicule.

Pour un véhicule de plus de 4 ans : il doit être fait tous les 2 ans sous peine d’une amende de 135 €.

À chaque vente d’un véhicule d’occasion, le vendeur doit fournir obligatoirement un contrôle technique valide de 6 mois maximum. Celui-ci se fait dans un centre agrée. Il existe 5 grands acteurs et quelques indépendants. En 2015, on répertorie un peu plus de 6 000 centres en France ! Assurez-vous de prendre rendez-vous avant de présenter votre véhicule dans le centre et comptez 30 à 45 minutes de prise en charge.

Si l’ensemble des points contrôlés sont conformes aux normes de sécurité en vigueur vous n’avez aucune obligation de contre-visite. Autrement dit, votre véhicule devra attendre deux ans avant de repasser un contrôle technique (sauf si vous désirez vendre votre véhicule 6 mois après le dernier contrôle technique). Il vous sera remis un procès verbal tamponné avec l’inscription de la prochaine date du CT à faire. De plus vous bénéficierez d’une vignette collée sur le pare-brise indiquant le mois et l’année limite pour passer le prochain contrôle. De plus un timbre sera apposé sur le certificat avec la lettre A / S  en plus de la date du dernier contrôle technique.

contrôle technique
Contre visite

La lettre A signifie que les défauts constatés ne justifient pas de contre-visite et que le prochain contrôle aura donc lieu dans deux ans. La lettre S signifie que au contraire, une contre-visite est nécessaire et seuls les points qui font l’objet de la contre visite seront revérifiés.

Dans le cas où certains points ne sont pas conformes, vous devrez présenter votre véhicule à la contre visite sous 2 mois. Bien évidemment, celle-ci est moins chère. A vous de faire réparer ce qui est mentionné dans la première partie de contrôle technique (en rouge). Vous devrez présenter votre certificat d’immatriculation (ou carte grise) de votre véhicule ainsi que le procès verbal qui vous a été remis suite au premier contrôle.

CONTROLE TECHNIQUE : CE QUI CHANGE EN 2018

Une directive européenne prévoit la modification du contrôle technique dès 2018. La principale raison : un renforcement de la sécurité routière et l’uniformisation européenne des contrôles.

Faisons le point...

DES NOUVEAUX POINTS DE CONTROLE

À partir du 20 mai 2018 le contrôle technique se transforme. Si aujourd’hui 123 points sont contrôlés sur un véhicule pour un total de 453 defauts possibles, l'année prochaine ce sont 132 points qui seront contrôlés pour un total de 606 defauts possibles. Essuie-glace, rétroviseurs ou encore appuie-tête... Rien (ou presque) ne sera oublié.

Conséquences attendues de ce changement : un allongement du temps nécessaire pour effectuer le contrôle technique.

DES SANCTIONS PLUS SEVERES

En plus du nombre important de defauts possibles, les sanctions pour les automobilistes vont s’alourdir. En effet, la directive prévoit l'ajout d'un nouveau niveau de défaillance, en plus des deux autres déjà existants :

  • la défaillance mineure, qui ne nécessite pas de contre-visite ;
  • la défaillance majeure, qui entraîne une contre-visite. Le conducteur dispose d'un délai de 2 mois pour faire réparer sa voiture.

À partir de mai 2018, 126 défauts « critiques », jugés dangereux pour la sécurité routière ou ayant une incidence sur l’environnement feront l'objet d'un contrôle. C’est par exemple le cas d’une porte qui se ferme mal, un feu stop défectueux ou encore un pneu laissant apparaitre la toile.

DEFAUTS CRITIQUES : 24H, TOP CHRONO

Ce dernier et nouveau niveau s’annonce plus sévère en matière de délais pour les automobilistes. Dès l’année prochaine les conducteurs concernés par des défauts critiques n’auront plus de temps à perdre pour mettre leur voiture en conformité et passer la contre-visite.

Ainsi, si un ou plusieurs points de contrôle critiques sont constatés sur le véhicule, une vignette valable le jour mème sera délivrée au conducteur. Celle-ci lui permettra d’effectuer les déplacements nécessaires afin de procéder aux réparations et ainsi passer sa contre-visite de vérification. Passé ce délai, le conducteur ne pourra plus utiliser son véhicule.